Naufrage d'un ferry en Corée du Sud: le pape a baptisé le père d'une victime

17/08/14 à 06:10 - Mise à jour à 06:10

Source: Le Vif

(Belga) Le pape a baptisé dimanche matin à sa demande un Coréen père d'une des victimes du naufrage du ferry Sewol, lors d'une cérémonie privée à la nonciature à Séoul, a indiqué le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

Ce baptême, qui était prévu samedi matin, a finalement eu lieu dimanche matin de manière très simple dans la chapelle de la nonciature (ambassade) du Vatican, où le pape réside durant son premier voyage en Asie. La cérémonie a été menée en coréen par le prêtre interprète du pape pendant son voyage, le père John Chong Che-chon. Le pape a versé l'eau et imposé le saint chrême, l'huile du baptême, sur le front de Lee Ho-jin. Le nouveau baptisé, qui était accompagné de deux de ses enfants et du prêtre qui l'avait présenté au pape, a choisi de prendre le nom de ce dernier, François. Le parrain a été choisi parmi le personnel laïc de la nonciature. Après la cérémonie, le pape et le nouveau baptisé ont eu une brève rencontre. "Je suis reconnaissant de l'amour et de la proximité du pape", a déclaré Lee Ho-Jin, cité par l'agence catholique AsiaNews. Jeudi, le pape avait rencontré un groupe de survivants et de parents avant la grande messe célébrée dans le stade de Daejeon (centre de la Corée). Le père d'un garçon mort dans le naufrage, qui fréquentait la messe depuis deux ans, avait alors demandé à être baptisé. Le pape avait accepté de célébrer ce sacrement qui marque l'entrée dans l'Eglise. Cet homme faisait partie d'un groupe qui avait fait un pèlerinage avec une croix qu'il voulait offrir au pape. Le groupe était parti du village natal du garçon, s'était rendu au port d'où ce dernier était parti sur le Sewol, et était revenu dans ce village: un parcours de 900 kilomètres. "Il est hautement symbolique que le pape puisse baptiser un adulte (sud-)coréen dans un pays qui enregistre 100.000 baptêmes catholiques par an", avait commenté le père Lombardi. Tragédie nationale, le naufrage du Sewol survenu en avril avait fait plus de trois cents morts dont de très nombreux jeunes, et entraîné un mouvement de protestation qui s'est manifesté lors de la visite du pape. Encore dimanche, lors de la messe de béatification de 124 martyrs à Séoul, le pape avait arrêté sa voiture découverte pour saluer un groupe de manifestants et leur exprimer sa solidarité. Il a été vu à plusieurs reprises portant un ruban jaune que lui avaient remis des familles de victimes. Les négligences et les pannes qui ont conduit au drame du Sewol ont bouleversé les Sud-Coréens, et posé des questions sur le fonctionnement économique du pays. (Belga)

Nos partenaires