Natagora suggère plusieurs pistes pour contrer le déclin de la biodiversité en Wallonie

15/06/14 à 17:01 - Mise à jour à 17:01

Source: Le Vif

(Belga) L'association Natagora, qui gère en Wallonie et à Bruxelles plus de 4.300 hectares de réserves naturelles, a lancé dimanche un appel à la Région wallonne en suggérant des pistes pour le maintien de la biodiversité. Les naturalistes estiment que les mesures qui seront prises durant la législature qui commence seront stratégiques. Ils préconisent dès lors l'extension du réseau des réserves naturelles, la participation de la Région aux projets Life de l'Union européenne et la mobilisation des aides agricoles européennes en faveur des espèces et des milieux les plus en danger.

En ce qui concerne l'extension du réseau des réserves naturelles, le mémorandum de Natagora relève qu'à peine 0,7% du territoire wallon est en réserve naturelle, alors que les experts préconisent 5 à 10% pour le maintien durable des espèces sauvages. Natagora suggère de réserver 4 millions d'euros par an pour co-financer l'achat de futures réserves. La Région wallonne pourrait compléter ces mesures par le co-financement, à raison de deux millions d'euros par an, des projets Life instaurés par l'Union européenne pour protéger et restaurer les milieux Natura 2000. Ces budgets seraient alors consacrés aux espèces et aux habitats les plus en danger. Ces derniers devraient aussi mobiliser les aides agricoles européennes, qui serviraient notamment à appuyer les pratiques agricoles et le pâturage extensif, ainsi que le maintien des prairies maigres de fauche, via le Programme wallon de développement rural. (Belga)

Nos partenaires