Namur: les femmes se mobilisent pour davantage de places d'accueil pour les enfants

16/11/12 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Source: Le Vif

(Belga) Environ 80 membres du mouvement féministe Vie Féminine se sont rassemblés vendredi à Namur pour protester contre le manque de places d'accueil pour la petite enfance. La place de l'Ange s'était symboliquement transformée en damier sur lequel se déplaçaient des mères à la recherche d'une place d'accueil. Pour Vie Féminine, l'accueil de l'enfance ne doit plus être un jeu de dames mais un enjeu de société.

Cette action s'inscrit dans une campagne de sensibilisation intitulée "Un enfant = une place d'accueil de qualité, une responsabilité collective". Manque de places, listes d'attente interminables, obligation de trouver des solutions temporaires ou d'avoir recours à des relais familiaux ou autres... C'est parfois le parcours du combattant pour trouver une place d'accueil. Actuellement, 19,9% des enfants de 0 à 3 ans ont une place d'accueil subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, 16,5% à Bruxelles, et 31% en communauté germanophone alors que les exigences européennes sont fixées à 33%. "Mon fils a dix-huit mois et n'a toujours pas de place. Je suis inscrite depuis septembre 2011... Les femmes veulent travailler mais on nous pousse à rester chez nous sans places d'accueil", témoigne Faouzya, une maman. Pour les militantes, chaque enfant doit bénéficier d'une place pour aller vers un taux de couverture de 100%. Elles plaident pour un accueil de qualité financièrement accessible à tous, un accueil qui favorise le bien-être et le développement de chaque enfant, un accueil adapté aux nouveaux besoins des femmes et des familles et encadré par des travailleuses reconnues et valorisées. (PVO)

Nos partenaires