Mutilations génitales: bientôt deux centres de référence en Belgique

06/02/14 à 19:18 - Mise à jour à 19:18

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique disposera dans quelques semaines, probablement le 1er mars, de deux centres de référence hospitaliers dans le domaine des mutilations génitales, l'un au CHU Saint-Pierre à Bruxelles et l'autre à l'UZ Gent, a indiqué jeudi la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, au Sénat en réponse à des questions de Richard Miller (MR), Nele Lijnen (Open Vld) et Els Van Hoof (CD&V).

La ministre a insisté sur l'approche multidisciplinaire de ces mutilations. Si une opération de chirurgie reconstructrice est possible, cette solution n'est pas souhaitée par l'ensemble des femmes victimes, certaines ayant davantage besoin d'une aide sexologique ou psychologique et d'informations lorsqu'elles sont enceintes. Le taux de mortalité en couches est plus élevé chez les femmes excisées. Selon des chiffres récents, 13.000 femmes excisées vivraient en Belgique, selon une extrapolation entre le pourcentage de femmes excisées dans un pays déterminé et la population de ces femmes vivant en Belgique, soit 6.000 de plus qu'en 2008. L'excision constitue une infraction pénale en Belgique. (Belga)

Nos partenaires