MSF réduit ses activités en Centrafrique durant une semaine "en signe de protestation"

05/05/14 à 13:09 - Mise à jour à 13:09

Source: Le Vif

(Belga) Médecins Sans Frontières (MSF) a annoncé la réduction de ses activités en République centrafricaine (RCA), lundi dans un communiqué. Une décision justifiée par "le massacre le 26 avril dernier de seize civils, dont trois collaborateurs de MSF à Boguila".

MSF réduit ses activités en Centrafrique durant une semaine "en signe de protestation"

"Le 26 avril dernier, seize civils, dont trois collaborateurs de MSF étaient massacrés dans le projet de MSF à Boguila, en Centrafrique. Cet incident tragique est le dernier d'une très longue série: les équipes de MSF ont été confrontées à 115 incidents de sécurité, de degrés variables, dans le pays depuis décembre 2012", indique MSF. L'organisation a donc décidé de réduire ses activités en RCA et dans les pays limitrophes pendant une semaine en signe de protestation et pour réévaluer la situation sécuritaire, poursuit le communiqué de l'organisation. MSF appelle également le gouvernement de transition et toutes les parties au conflit à condamner ce genre d'attaques et à respecter leurs engagements quant à la protection de la population. Seize personnes dont trois humanitaires de MSF ont été tuées en avril dernier dans l'attaque d'un hôpital à Nanga Boguila, à 450 km au nord de Bangui, par des hommes armés soupçonnés d'appartenir à l'ex-rébellion Séléka. Les assaillants s'en sont pris à l'établissement alors que des responsables locaux y tenaient une réunion avec les humanitaires de MSF. (Belga)

Nos partenaires