MSF condamne fermement l'attaque de l'hôpital Al Shifa à Gaza

29/07/14 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Le Vif

(Belga) Médecins Sans Frontières (MSF) condamne fermement mardi l'attaque de la veille sur l'hôpital Al Shifa à Gaza, où une partie de ses équipes travaille. "Ce nouveau bombardement d'une structure de santé, refuge de plusieurs milliers de personnes depuis le début de l'offensive 'Bordure protectrice', démontre, encore une fois, qu'à Gaza il n'y a pas d'abri sûr pour les populations civiles bombardées et à quel point il est difficile de déployer des secours aujourd'hui à Gaza", dénonce l'ONG.

MSF condamne fermement l'attaque de l'hôpital Al Shifa à Gaza

Si aucun mort et aucun blessé n'est à déplorer, l'hôpital Al Shifa est le quatrième hôpital touché depuis le 8 juillet, souligne MSF. "Le ciblage des hôpitaux ou de leurs environs est une violation grave du droit international humanitaire et nous ne pouvons pas l'accepter", s'insurge Tommaso Fabbri, chef de mission MSF dans les Territoires palestiniens. Médecins Sans Frontières considère qu'il devient extrêmement difficile et périlleux de se déplacer et travailler pour ses membres et ceux des organisations médicales et humanitaires travaillant à Gaza. Des ambulanciers locaux et du Croissant rouge ont été tués ou blessés. Le 20 juillet, une frappe aérienne atterrissait à quelques centaines de mètres d'une voiture MSF "clairement identifiée". Le même jour, un missile tombait, sans exploser, à une dizaine de mètres d'une tente de MSF installée à l'hôpital Nasser. Ces trois dernières semaines, les équipes de MSF n'ont pu se rendre qu'à deux reprises dans l'hôpital de Nasser, dans le sud de Gaza et ont interrompu leurs activités chirurgicales. Du fait de l'intensité des bombardements, les patients et les blessés ont également difficilement accès aux soins de santé. "Les besoins médicaux de base tels que les soins materno infantiles, la prise en charge des maladies chroniques, l'accès à l'eau potable ou à la nourriture ne sont pas pourvus", met en garde Nicolas Palarus, coordinateur des projets MSF à Gaza. (Belga)

Nos partenaires