Mort accidentelle d'un soldat français au Mali, le septième depuis janvier

31/07/13 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Le Vif

(Belga) Un militaire français, le brigadier-chef Marc Martin-Vallet, est décédé mardi après-midi dans un accident de la route dans le centre du Mali, devenant le septième mort français de l'opération Serval, a annoncé mercredi le ministère de la Défense à Paris.

Mort accidentelle d'un soldat français au Mali, le septième depuis janvier

Un autre soldat français a également été blessé dans cet accident, survenu sur une piste à une vingtaine de kilomètres de Douentza (centre du Mali). Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a indiqué dans un communiqué avoir a appris avec tristesse le décès accidentel de ce militaire de 28 ans, appartenant au 515ème régiment du train, basé au camp de la Braconne, en Charente (sud-ouest de la France). Il était déployé au Mali dans le cadre de l'opération Serval depuis maintenant deux mois. Le véhicule de transport logistique qui transportait ces deux militaires a versé dans un fossé mardi en fin d'après-midi. Il était intégré dans un convoi logistique en provenance de Gao (à 1.200 km au nord-est de la capitale) et en direction de Bamako lorsque l'accident a eu lieu. Le convoi était constitué d'une quarantaine de véhicules, dont une majorité de véhicules de transport et de véhicules logistiques, sécurisés par des véhicules d'escorte. Pour l'autre soldat blessé dans l'accident, le "pronostic vital n'est pas engagé", a précisé le ministère. Six autres militaires français ont perdu la vie au Mali - pour la plupart au combat, dont un légionnaire d'origine belge, le sergent-chef Harold Vormezeele - depuis le lancement, le 11 janvier, de l'opération Serval pour repousser l'offensive des groupes armés islamistes venus du nord du Mali. (Belga)

Nos partenaires