Monti rend visite à Pannella, en grève de la faim contre la dégradation des prisons

18/12/12 à 16:16 - Mise à jour à 16:16

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de gouvernement Mario Monti a rendu visite mardi au dirigeant du Parti radical Marco Pannella, en grève de la faim depuis sept jours, pour protester contre les conditions d'incarcération dans les prisons italiennes, a annoncé le gouvernement.

"Que Pannella suspende sa grève de la faim et de la soif", a exhorté M. Monti après sa visite à la clinique romaine de Santa Maria della Mercede, selon le communiqué du gouvernement. M. Monti s'est entretenu avec M. Pannella de divers sujets comme la justice et la situation des prisons, aussi bien en Italie qu'en Europe, toujours selon le communiqué. A 82 ans, Marco Pannella, personnage atypique de la scène politique italienne, est un habitué des grèves de la faim, un mode de protestation non-violente inspiré de l'exemple de Gandhi qu'il a adopté pour défendre ses chevaux de bataille. Les prisons italiennes sont notoirement surpeuplées. Selon l'organisation syndicale autonome de la police pénitentiaire, Osapp, elles comptent quelque 66.400 détenus, soit une surpopulation de plus de 20.000 personnes par rapport aux capacités d'accueil réglementaires. En 2011, il y a eu 63 suicides de détenus et 1.003 tentatives dans les prisons italiennes, selon le rapport annuel de l'institut de statistiques Istat publié mardi. Le président Giorgio Napolitano a qualifié cette situation de "réalité honteuse" et appelé à l'adoption rapide par le Sénat d'une loi du gouvernement de Mario Monti prévoyant l'application de peines de substitution. Ce texte surnommé "vide-prisons" risque d'être reporté sine die, en raison de la crise politique qui a conduit le chef du gouvernement à annoncer qu'il démissionnerait aussitôt le budget adopté, c'est-à-dire à la fin de cette semaine. (MARIO DE RENZIS)

Nos partenaires