Monseigneur Léonard déplore l'omission de Jésus à Noël

25/12/12 à 00:31 - Mise à jour à 00:31

Source: Le Vif

(Belga) Le primat de Belgique, Mgr André-Joseph Léonard, a regretté mardi l'omission de Jésus lors de la nuit et du jour de Noël, dans son homélie en la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles. Il est "étrange", a-t-il expliqué, de constater "qu'on fait la fête sans même mentionner celui dont on fête l'anniversaire".

Monseigneur Léonard déplore l'omission de Jésus à Noël

Dans son homélie, l'archevêque de Malines-Bruxelles a donc tenu à "féliciter" et à "remercier" Jésus, regrettant son oubli. "Essayons d'être aussi intelligents que le boeuf et l'âne de la crèche", a-t-il déclaré, citant un extrait du prophète Isaïe: "le boeuf reconnaît son bouvier, et l'âne la crèche de son maître, mais mon peuple ne connaît rien et ne comprend rien". Il a souligné l'importance de Jésus et de Marie. Il les a décrit comme les deux seuls "humains, parmi tous les personnages de l'histoire, à qui, depuis près de vingt siècles, des centaines de millions d'hommes et de femmes envoient des mots d'amour." Mgr Léonard a cependant reconnu que des "personnages bien plus célèbres" existaient à l'époque de Jésus, comme Alexandre le Grand, Jules César ou Cléopâtre. "Mais où vivent encore ces personnages dans la mémoire des hommes? Uniquement dans des livres d'histoire ou des manuels de thème grec ou de version latine", a-t-il ajouté. Selon Mgr Léonard, les "grands fondateurs de religion", comme Bouddha, Confucius ou Mahomet, sont également "hautement vénérés". "Mais qui leur envoie quotidiennement des baisers d'amour, comme nous pouvons le faire pour Jésus", a-t-il demandé. (NICOLAS MAETERLINCK)

Nos partenaires