Monica De Coninck épingle la Wallonie pour son retard dans la mise en oeuvre des stages

20/02/14 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

(Belga) La ministre fédérale de l'Emploi Monica De Coninck a épinglé jeudi, à la Chambre, la Wallonie pour son retard dans la mise en oeuvre des stages en entreprise.

Monica De Coninck épingle la Wallonie pour son retard dans la mise en oeuvre des stages

Le gouvernement fédéral avait annoncé la mise à disposition, dès 2013, de 10.000 stages en entreprise, mais à l'heure actuelle seuls 900 jeunes en bénéficient, rappelait jeudi le journal Le Soir, précisant que la profusion de plans et la difficulté d'articuler les mesures fédérales et régionales expliqueraient le peu de succès de la mesure. Le retard est particulièrement perceptible en Wallonie où, jugeant que les stages ne se décrétaient pas, le ministre de l'Emploi André Antoine a mis en place des mesures de formation pour accompagner le dispositif. Mais la ministre fédérale n'apprécie pas. "Je déplore vivement ce retard", a dit Monica De Coninck qui a cependant constaté que la mesure avait fini par être mise en oeuvre dans tout le pays. Dénoncée par les partenaires sociaux, la mesure a également essuyé des retards en raison de la complexité du dispositif qui vient s'ajouter à de nombreuses autres mesures. "Je déplore également le manque de réactivité de la Région wallonne", a indiqué jeudi la députée MR Valérie De Bue, qui interrogeait la ministre. La députée libérale a par ailleurs regretté "la complexité administrative (du dispositif) avec un résultat peu significatif en ce qui concerne la mise à l'emploi des jeunes". Mme De Bue a plaidé en faveur de baisses de charges, bien plus utiles, selon elle, à la création d'emplois. (Belga)

Nos partenaires