Mondial-2022: Amnesty s'alarme des conditions de travail dans la construction au Qatar

17/11/13 à 22:39 - Mise à jour à 22:39

Source: Le Vif

(Belga) Amnesty International s'est inquiété dimanche des conditions de travail "alarmantes" des ouvriers immigrés au Qatar, qui doit accueillir le Mondial de football 2022.

Les conclusions d'un rapport rendu public dans la soirée, montrent "un niveau alarmant d'exploitation dans le secteur de la construction au Qatar", et souligne que l'exploitation des ouvriers "s'apparente dans certains cas à du travail forcé", a déclaré le secrétaire général d'Amnesty, Salil Shetty. "Il est simplement inexcusable que tant de travailleurs immigrés soit impitoyablement exploités et privés de leur salaire dans l'un des pays les plus riches du monde", a-t-il ajouté. Amnesty a par ailleurs demandé à la Fifa de faire pression sur le riche émirat pour qu'il améliore les conditions des travailleurs étrangers. Le Qatar a été pointé du doigts à plusieurs reprises pour ses conditions de travail, notamment sur ces chantiers, par des organisations internationales des droits de l'Homme et des syndicats. Une délégation syndicale internationale avait demandé en octobre à l'émirat d'améliorer immédiatement les conditions des migrants employés sur ses chantiers. L'ONU a aussi appelé récemment l'émirat à améliorer les conditions des travailleurs immigrés, tout en soulignant que les autorités prenaient des mesures en ce sens. Le quotidien britannique The Guardian avait publié fin septembre une enquête répertoriant 44 morts entre juin et août sur un chantier au Qatar, ce que les autorités ont démenti. (Belga)

Nos partenaires