Mondial-2018: les nouveaux stades, un juteux marché pour des proches de Poutine

25/10/13 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Le Vif

(Belga) L'Etat russe va dépenser 2,3 milliards d'euros pour construire sept nouveaux stades pour le Mondial 2018 de football, un marché juteux sans appel d'offres qui devrait revenir à deux amis du président Vladimir Poutine, rapporte vendredi le quotidien Kommersant.

Mondial-2018: les nouveaux stades, un juteux marché pour des proches de Poutine

La construction de ces sept stades, sur les douze qui accueilleront des matches du Mondial 2018, est estimée à environ 100 milliards de roubles (2,3 milliards d'euros), ont indiqué des responsables cités par le journal. Les travaux de construction des stades dans plusieurs régions russes -un marché dont la somme globale avait déjà été rapportée en août par le quotidien Vedomosti- doit être examinée par une commission intergouvernementale d'ici au 1er novembre, précise Kommersant. Selon le journal, les hommes d'affaires russes Guennadi Timtchenko et Arkadi Rotenberg -deux amis de longue date de Vladimir Poutine- sont déjà sur les rangs pour obtenir ce marché qui sera attribué sans appel d'offres par l'Etat qui finance l'intégralité des travaux. "Lancer un appel d'offres pour choisir des sociétés demande beaucoup de temps, or, nous n'avons pas le temps", a déclaré l'un des fonctionnaires à Kommersant, alors que la Coupe du monde aura lieu dans cinq ans. La législation russe n'interdit pas de telles pratiques dès lors qu'il s'agit d'infrastructures d'une "importance particulière" pour l'Etat, observe le quotidien. Les nouveaux stades sont prévus à Volgograd, Nijni-Novgorod, Samara, Saransk, Kaliningrad et Rostov-sur-le-Don. Le septième, celui d'Ekaterinbourg, doit être reconstruit. (Belga)

Nos partenaires