Mondial 2014 - Les Sans-Toit renoncent à manifester après des concessions du gouvernement

10/06/14 à 22:55 - Mise à jour à 22:55

Source: Le Vif

(Belga) Le Mouvement des travailleurs sans-toit (MTST), qui revendique des logements sociaux et a organisé plusieurs manifestations contre le Mondial au cours des derniers mois, s'est engagé à mettre fin au mouvement après avoir négocié avec le gouvernement la construction de maisons.

Mondial 2014 - Les Sans-Toit renoncent à manifester après des concessions du gouvernement

"Le mouvement n'est pas contre la Coupe et nous n'avons pas la moindre intention de gêner. Nous ne ferons pas de manifestations ni contre le Mondial, ni pendant" le Mondial, a déclaré mardi à l'AFP une porte-parole du mouvement, Jussara Basso. Le MTST, le bras urbain du Mouvement des paysans sans-terre, a négocié lundi soir avec le secrétaire général de la République, Gilberto Carvalho, et a réussi à obtenir des facilités d'accès au programme de construction de logements populaires "Ma maison, Ma vie" du gouvernement brésilien. Le mouvement à obtenu également que le gouvernement de l'Etat de Sao Paulo et les autorités de Brasilia s'engagent à construire des maisons populaires sur le terrain que le MTST avait occupé illégalement début mai dans la mégapole du Brésil, qui compte 20 millions d'habitants avec la proche banlieue. L'occupation de ce terrain à quelques kilomètres du stade Arena Corinthians (ou Itaquerao) de Sao Paulo qui recevra jeudi le match inaugural Brésil-Croatie avait reçu le nom de "Coupe des peuples" parce que des milliers de familles y avaient installé des baraques précaires en planches. Le MTST a organisé plusieurs manifestations le mois dernier dans les rues de Sao Paulo pour critiquer les sommes publiques (11 milliards de dollars) investies dans l'organisation du Mondial. Comme le MTST, plusieurs groupes sociaux et syndicats ont entamé des mouvements de grève ou de protestations dans les rues, profitant de la visibilité du pays à l'approche du Mondial pour mettre les autorités sous pression et faire entendre leurs revendications. (Belga)

Nos partenaires