Moins de dossiers mais plus d'aide financière pour les victimes d'actes violents

18/09/13 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Le Vif

(Belga) En 2012, 1.234 dossiers de demande de soutien ont été introduits auprès de la Commission pour l'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence, soit 139 de moins qu'en 2011. Le montant total accordé a cependant augmenté, de 8,8 à 9,4 millions d'euros, ressort-il mercredi d'une réponse de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, à une question parlementaire.

La Commission accorde une aide lorsque l'auteur est inconnu ou qu'il s'avère insolvable. En 2012, 49% des demandes provenaient de Flandre, 34,7% de Wallonie, 14,6% de la Région bruxelloise et 1,7% de l'étranger. Un quart des demandeurs étaient des victimes de coups, 14,9% de faits de moeurs, 12,4% de vol ou cambriolage, 11,4% d'accident du travail, 4,9% de faits familiaux et 1,1% de problèmes liés à la circulation. Le nombre de demandes avait augmenté pour atteindre 1.449 dossiers en 2010, avant de diminuer jusqu'à 1.234 en 2012. Le montant total accordé était quant à lui de 10,3 millions d'euros en 2008, avant de baisser jusqu'à 8,8 millions en 2011. Durant le premier semestre 2013, 612 dossiers ont été introduits et 4,2 millions d'euros ont été accordés. (Belga)

Nos partenaires