Mohammad Assaf remporte "Arab Idol" et redonne une voix aux Palestiniens

23/06/13 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

(Belga) A Gaza comme en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, les Palestiniens fêtaient dimanche la victoire d'un jeune de Gaza, Mohammad Assaf, au concours de chant panarabe "Arab Idol", une première pour un Palestinien.

Mohammad Assaf remporte "Arab Idol" et redonne une voix aux Palestiniens

Dès la proclamation du vainqueur, opposé en finale à une Syrienne et à un Egyptien lors de cette émission de la chaîne MBC organisée à Beyrouth, des dizaines de milliers de Palestiniens massés devant les écrans géants sont descendus dans les rues, dans un concert de klaxons. "Félicitations à Assaf qui a relevé la tête de Gaza et de la Palestine", se réjouit Diana Chams, 14 ans, qui a suivi le programme dans un restaurant du front de mer de la bande de Gaza, gouvernée par le mouvement islamiste Hamas. "Le monde doit savoir que nous sommes pour la paix et que nous aimons la vie, comme tout le monde, pas la guerre et la mort", commente Imad al-Sawirki. Son épouse Amani "remercie Assaf qui a uni notre peuple derrière lui". Même les policiers du Hamas qui tentent de réguler la circulation aux principaux carrefours se laissent gagner par la liesse ambiante. "Nous sommes tous les enfants d'un même pays", souligne l'un d'eux. Les festivités ont également battu leur plein à Ramallah et dans les grandes villes de Cisjordanie gouvernées par l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas. A Jérusalem-Est occupé et annexé par Israël, les klaxons des voitures remplies de Palestiniens faisant le V de la victoire ont retenti devant les murs de la Vieille ville. La fête a toutefois été un peu gâchée par des heurts entre jeunes Palestiniens et policiers israéliens, qui ont procédé à des arrestations. Doté d'une voix exceptionnelle, Mohammad Assaf, 23 ans, qui habite dans le sud de la bande de Gaza, a encore fait fondre le jury et l'assistance en interprétant une célèbre chanson patriotique, "Alli al kouffia"("Brandis le keffieh", le foulard traditionnel immortalisé par le défunt président Yasser Arafat). Le président Mahmoud Abbas a téléphoné à Mohammad Assaf pour l'encourager. La direction du Hamas elle-même a fini par se rallier à l'engouement populaire. Aussitôt le résultat connu, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé pour sa part qu'elle avait nommé Mohammad Assaf comme son premier ambassadeur pour la jeunesse dans la région. (Belga)

Nos partenaires