Minorités nationales - La société civile entendue par les Affaires étrangères, mais trop peu selon l'APFF

31/05/13 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Source: Le Vif

(Belga) L'Association pour la promotion de la francophonie en Flandre (APFF), qui se bat depuis plusieurs années pour la ratification par la Belgique de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales, a été reçue vendredi par les Affaires étrangères, a annoncé son président, Edgar Fonck.

"C'est incontestablement un pas dans le bon sens", s'est réjoui M. Fonck auprès de l'agence Belga. "C'est la première fois que nous sommes entendus au niveau des autorités belges, et nous avons eu l'occasion d'exprimer librement notre point de vue". Cette audition de l'APFF ainsi que d'autres associations de la société civile entre dans le cadre de la préparation du bilan à mi-parcours de l'examen onusien des droits de l'homme en Belgique, prévu en septembre. Toutefois, à peine cinq à six personnes étaient présentes à cette réunion en tant que représentants de la société civile, a constaté M. Fonck, qui réclame de "sérieux progrès" aux Affaires étrangères pour pouvoir réellement parler de "concertation étroite avec la société civile et de transparence". L'APFF voit un signe d'ouverture dans la possibilité offerte aux associations qui n'ont pas eu l'occasion de participer à la réunion d'envoyer leurs commentaires par courriel jusqu'au 15 juin prochain. Les Affaires étrangères, chargées de préparer le rapport intermédiaire de la Belgique à l'EPU (examen périodique universel) du conseil des droits de l'homme de l'ONU, doivent répondre sur le suivi des seules 88 recommandations formulées en mai 2011 et qui ont été acceptées par la Belgique. Les recommandations de la Russie (ratifier la Convention-cadre) et de la Hongrie (Charte européenne sur les langues régionales ou minoritaires) n'ont elles été ni acceptées ni refusées par la Belgique, qui évite ainsi de devoir y répondre en l'absence d'accord entre les deux grandes communautés linguistiques du pays. (Belga)

Nos partenaires