Mineure enlevée à Mouscron - La justice française ordonne la remise à la Belgique du ravisseur présumé

04/01/13 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Le Vif

(Belga) La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Rennes a ordonné vendredi la remise aux autorités belges de l'habitant d'Estaimpuis soupçonné d'avoir enlevé et violé une adolescente de 15 ans à Mouscron et qui a été arrêté lundi en Bretagne.

Le suspect, âgé de 35 ans, "a consenti" à cette remise, décidée dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen, a indiqué l'avocate générale Hélène Catton à l'issue de l'audience. "Il sera remis au plus tard dans les 10 jours qui suivent la notification à l'intéressé de l'arrêt" de la Chambre de l'instruction, a précisé Mme Catton. L'homme est soupçonné d'avoir "enlevé", samedi 29 décembre à Mouscron, une adolescente qu'il connaissait pour fréquenter le même centre équestre qu'elle, à Estaimbourg, près de Tournai, puis de l'avoir violée. La jeune victime avait été retrouvée le même jour, inconsciente et ligotée, dans les toilettes d'une cafétéria de la localité. Le suspect n'aurait pas supporté d'avoir été éconduit par l'adolescente. L'homme avait été interpellé sans opposer de résistance, dans la localité de Saint-Vincent-sur-Oust (Morbihan), près de Redon (Ille-et-Vilaine), où il avait tenté de s'ouvrir les veines, selon la gendarmerie, appelée pour un suicide. L'agresseur avait spontanément expliqué aux gendarmes qu'il était "recherché pour une affaire importante" et était "manifestement désespéré de ce qu'il avait fait". Après avoir été hospitalisé, l'homme, qui avait choisi la commune de Saint-Vincent-sur-Oust "car elle portait son prénom", a été incarcéré à la maison d'arrêt de Rennes. (JAV)

Nos partenaires