Michelle Martin: sa première journée de liberté s'est déroulée dans le calme

29/08/12 à 19:59 - Mise à jour à 19:59

Source: Le Vif

(Belga) La première journée de liberté conditionnelle de Michelle Martin, l'ex-femme et complice de Marc Dutroux, s'est déroulée sans heurts mercredi au couvent des soeurs Clarisses à Malonne. Seuls quelques individus sont venus voir le couvent et ont proféré des insultes à l'encontre de Michelle Martin.

Michelle Martin: sa première journée de liberté s'est déroulée dans le calme

Une quinzaine de policiers se sont relayés tout au long de la journée de mercredi devant le couvent et les rondes de surveillance se sont poursuivies. Deux barrages filtrants ont été installés dans la rue menant au couvent des Clarisses. Les policiers fédéraux ont pris la relève de ceux de la zone locale de Namur à 14h00. D'autres agents fédéraux prendront le relais à 22h00. Le dispositif policier est évalué en permanence, en fonction des éventuels individus qui souhaiteraient manifester, a indiqué le commissaire Pascal Ligot, chef de corps de la police locale. Quatre individus ont franchi le périmètre de sécurité mercredi midi, brandissant des calicots. Ils ont été reconduits par la police dans le centre du village. Vers 19h00, une petite dizaine de personnes se sont réunies en contrebas du couvent, proférant des menaces. Aucun dossier judiciaire n'a été ouvert, a-t-on indiqué au parquet de Namur. La maman de Sabine Dardenne, l'une des victimes de Marc Dutroux, s'est également rendue sur les lieux. Les journalistes étrangers, des Français principalement, ont quitté Malonne en fin de matinée. Les quatre télévisions francophones et néerlandophones étaient toujours présentes peu après 19h30. (PVO)

Nos partenaires