Michael Bloomberg, une voix engagée dans le débat sur les armes

19/12/12 à 09:03 - Mise à jour à 09:03

Source: Le Vif

(Belga) Depuis le massacre de Newtown, le maire de New York Michael Bloomberg semble intarissable dans le débat sur les armes aux Etats-Unis. Il twitte, parle, pétitionne, et interpelle haut et fort le président Obama pour qu'il passe à l'action.

Michael Bloomberg, une voix engagée dans le débat sur les armes

Michael Bloomberg, 70 ans, un milliardaire qui n'hésite pas à financer les causes auxquelles il croit, est depuis longtemps un fervent partisan d'une réglementation plus sévère des armes. Mais le drame de Newtown - 26 morts dont 20 enfants dans l'école de Sandy Hook - est pour lui une "folie" de trop. Et cet indépendant, qui achève l'an prochain son troisième et dernier mandat comme maire de New York, espère en faire un "tournant", même si la guerre au Congrès entre démocrates et républicains n'y est guère favorable. Mardi, il a envoyé avec plusieurs autres maires de grandes villes une lettre ouverte au Congrès et au président leur demandant d'agir "immédiatement". Dimanche sur la chaîne NBC, il avait estimé que ce problème des armes à feu, qui tuent 31.000 Américains chaque année, devait être "la priorité numéro un" du président. "Le président Obama a envoyé ses condoléances sincères aux familles de Newtown. Mais le pays a besoin qu'il envoie un projet de loi au Congrès", a-t-il réagi. Depuis, il a martelé le même message sur les réseaux sociaux, sur les plateaux de télévision, et a même tenu une conférence de presse à New York en présence de 34 survivants de fusillades. (JOHN MOORE)

Nos partenaires