Meutre d'un rappeur antifsciste en Grèce - La gauche du Parlement européen veut bannir Aube dorée

18/09/13 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Source: Le Vif

(Belga) La gauche du Parlement européen a vivement condamné mercredi le meurtre d'un rappeur antifasciste en Grèce par un membre d'Aube dorée. Socialistes et verts appellent à envisager une interdiction du parti néo-nazi.

"La haine xénophobe et néo-nazie véhiculée par Aube dorée va jusqu'à tuer des opposants politiques. Ceci est choquant et intolérable à tous égards, et plus encore dans un pays de l'Union européenne", a commenté le chef du groupe socialiste, Hannes Swoboda, dans un communiqué. "Il est crucial que le gouvernement et le parlement grecs tirent les conclusions et présentent des propositions solides pour faire cesser ces attaques extrémistes violentes, y compris en envisageant d'interdire le parti". Faute de mesures déterminée, la Grèce ne serait pas à même d'exercer dignement sa présidence de l'Union européenne en 2014, ajoute-t-il. Pour le chef du groupe des Verts, Daniel Cohn-Bendit, le gouvernement grec doit "étudier sérieusement la possibilité de bannir Aube dorée, écartant le risque de toute complaisance avec une organisation meurtrière". Mais l'Europe doit aussi revoir sa stratégie, ajoute-t-il. "Il faut que l'UE comprenne, après l'assassinat commis par Aube dorée, qu'un changement radical de la politique européenne en Grèce est nécessaire. Face à une population désespérée, l'émergence d'un fascisme meurtrier menace non seulement la stabilité de la société grecque, mais aussi de l'UE. Ce meurtre abject ne fait que renforcer la décomposition sociale en Grèce. Il est temps que nous, Européens, nous nous réveillions avant qu'il ne soit trop tard". (Belga)

Nos partenaires