Métro nord-sud - Le gouvernement bruxellois opte pour le tracé via les quartiers denses de Schaerbeek

28/02/13 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif

(Belga) La future ligne de métro nord-sud parcourra le sous-sol des quartiers densément peuplés de la commune de Schaerbeek. C'est l'option que le gouvernement bruxellois, réuni jeudi, a retenue parmi les trois que l'étude préliminaire commanditée par Beliris proposait pour réaliser la branche nord de cette ligne.

Métro nord-sud - Le gouvernement bruxellois opte pour le tracé via les quartiers denses de Schaerbeek

Cette étude avait conclu en septembre dernier que les données socio-économiques et stratégiques plaidaient en faveur d'une ligne automatique et d'un tracé via les quartiers densément peuplés de Schaerbeek. Elle avait rayé de la carte l'option d'une ligne de tram en site propre intégral sur le parcours de la ligne 55, actuellement saturée et irrégulière, aux motifs principaux qu'elle ne suffirait pas à rencontrer la demande de transport croissante. L'option d'un tracé sous les quartiers densément bâtis et peuplés de Schaerbeek via notamment, la place Pavillon, la "cage aux ours", et le quartier d'Helmet suit de près le parcours actuel de la ligne 55. Elle nécessiterait la construction de neuf stations sur un parcours de 4,8 kms. Mais sur ce plan, rien n'est arrêté définitivement, si l'on en croit la ministre bruxelloise du Transport Brigitte Grouwels. La ministre bruxelloise a souligné jeudi que le tracé précis serait élaboré en concertation avec les communes de Schaerbeek et d'Evere. Les deuxièmes et troisième options, au tracé plus long, envisageaient un passage, l'une par la gare de Schaerbeek, et l'autre, par la chaussée de Haecht, davantage vers le haut de la commune. Ces deux options auraient toutefois nécessité le maintien d'une offre de transport en surface à travers le quartier plus densément peuplé. Sur le plan du timing, les deux années à venir seront consacrées à la poursuite des études préparatoires. Les procédures d'octroi des permis d'environnement et d'urbanisme seront activées en 2015 et 2016. 2017 sera l'année des adjudications et 2018 celle du début des travaux qui dureront 4 ans. Selon la ministre Grouwels, la mise en service de cette nouvelle ligne de métro est prévue pour 2022. (JAV)

Nos partenaires