Merkel honore les Roms victimes de l'Holocauste et promet de les défendre

24/10/12 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Le Vif

(Belga) La chancelière allemande Angela Merkel a rendu hommage aux Roms victimes de l'Holocauste mercredi lors de l'inauguration d'un monument à leur mémoire à Berlin, en promettant de les défendre aujourd'hui face aux discriminations en Europe.

"Ce monument nous rappelle un peuple trop longtemps oublié. (...) L'hommage aux victimes comprend aussi une promesse, celle de protéger une minorité, un devoir pour aujourd'hui et demain", a déclaré Mme Merkel devant des survivants roms des camps de concentration, leurs familles, et des élus allemands. "Les Roms souffrent encore aujourd'hui de discrimination et de rejet, ils doivent aujourd'hui encore se battre pour leurs droits. C'est le devoir de l'Allemagne et de l'Europe de les soutenir", a dit la chancelière, plus de 65 ans après l'Holocauste, dans lequel près de 500.000 Roms ont péri. Ces paroles répondaient à celles prononcées quelques minutes avant par un Rom rescapé de l'Holocauste, le Néerlandais Zoni Weisz, 75 ans, dont la famille a été décimée par les nazis. "C'est comme si l'on n'avait presque rien appris de l'Histoire. Sinon on agirait maintenant autrement avec nous", a dit M. Weisz qui a appelé les gouvernements des 27 pays de l'Union européenne à prendre leurs responsabilités pour l'intégration des Roms. Situé face au parlement allemand, en plein coeur de Berlin, le mémorial aux Sinti et Roms, conçu par l'artiste israélien Dani Karavan, est constitué d'un puits avec au centre une stèle sur laquelle sera déposée chaque jour une fleur fraîchement cueillie. Financé par le gouvernement allemand pour 2,8 millions d'euros, le monument est installé à proximité de celui consacré aux victimes de la Shoah et de celui dédié aux homosexuels tués par les nazis. (JOHN MACDOUGALL)

Nos partenaires