Medvedev condamne le "grave crime" de Staline contre son peuple

30/10/12 à 17:58 - Mise à jour à 17:58

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a condamné mardi, jour de commémoration des victimes des répressions de l'époque soviétique, le "grave crime" commis par Staline contre son propre peuple.

Medvedev condamne le "grave crime" de Staline contre son peuple

"Pour ce qui s'est passé à l'époque, non seulement Joseph Staline mais aussi un grand nombre d'autres responsables méritent sans aucun doute le jugement le plus sévère", a déclaré M. Medvedev, en visite dans l'Oural. "Cela doit rester dans les annales de notre histoire, afin que cela ne se reproduise plus jamais", a-t-il ajouté. Les défenseurs des droits de l'Homme en Russie ont commémoré mardi les millions de victimes des répressions de l'époque communiste, fusillés, exilés et prisonniers du Goulag. A Boutovo, une banlieue de Moscou où reposent dans une fosse commune quelque 20.000 personnes exécutées à l'époque stalinienne, un office religieux a été célébré mardi en présence de plusieurs centaines de personnes, suivi par la lecture, tout au long de la journée, du nom des victimes. Lundi, près de mille personnes avaient participé à Moscou à une cérémonie à la mémoire des victimes de Staline sur la place Loubianka, face au siège des services secrets (FSB, ex-KGB), qui était aussi à l'époque le siège de la police politique. Alors qu'il était président (2008-2012), Dmitri Medvedev avait fustigé le régime "totalitaire" de l'URSS et les crimes "impardonnables" commis par Staline, une déclaration qui n'avait été suivie d'aucune avancée visible. La tombe de Staline se trouve toujours au pied du Kremlin, derrière le mausolée de Lénine, face à la place Rouge. (MUA)

Nos partenaires