Médicaments - La possibilité de signaler les effets secondaires encore trop peu connue

16/02/13 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Le Vif

(Belga) L'Agence fédérale des médicaments et produits de santé (AFMPS) propose depuis septembre aux patients de lui signaler directement les effets indésirables de médicaments grâce à une fiche de déclaration disponible sur son site internet. Depuis le lancement de ce service, 45 signalements ont été reçus, a indiqué l'AFMPS. Ce faible nombre s'explique par le peu de publicité faite autour de ce service, réagit l'association de défense des consommateurs Test-Achats.

Auparavant, seuls les médecins et pharmaciens pouvaient signaler des effets indésirables de médicaments à l'Agence fédérale des médicaments et produits de santé. Depuis septembre 2012, les patients peuvent également le faire directement via le site internet de l'AFMPS. Depuis le lancement de ce point de contact, l'Agence a reçu 45 signalements. Ce faible nombre n'est pas surprenant, indique Test-Achats, qui met en avant le peu de publicité faite autour de ce point de contact. "Nous en avons déjà parlé à l'Agence, mais elle veut d'abord examiner les réponses obtenues la première année. L'AFMPS a peur de recevoir trop de signalements, car elle ne dispose vraisemblablement pas du personnel et des moyens suffisants pour y répondre. Les points de contact à l'étranger reçoivent eux davantage de signalements", indique Martine Van Hecke, médecin et coordinatrice santé chez Test-Achats. Selon le médecin, ce point de signalement pour les patients est une nécessité. "Un nouveau médicament n'est testé que sur un groupe limité de personnes. Une fois sur le marché, ses effets secondaires doivent être bien suivis, afin que l'on puisse toujours mesurer les avantages et inconvénients du médicament." (JAV)

Nos partenaires