Médiation Martin-Lejeune - "Les journalistes et leur hiérarchie ne sont pas au-dessus des lois"

17/11/12 à 20:38 - Mise à jour à 20:37

Source: Le Vif

(Belga) L'Association des Journalistes professionnels (AJP) condamne samedi dans un communiqué l'utilisation, par les médias du groupe Sudpresse, d'éléments issus de l'écoute de l'entretien qui s'est déroulé vendredi entre Jean-Denis Lejeune et Michelle Martin. "Les journalistes et leur hiérarchie ne sont pas au-dessus des lois", commente l'AJP.

"Ces informations relèvent d'une conversation privée entourée d'un dispositif spécifique pour en assurer le secret, et soumise par décision judiciaire à une condition de stricte confidentialité", précise l'AJP. L'association rappelle que les journalistes et leurs hiérarchies sont tenus au respect de principes déontologiques dont la protection de la vie privée et la non-intrusion dans les souffrances d'autrui. L'AJP déplore qu'un groupe de presse estime devoir "exceller sur les terrains de la révélation, du scandale et de la polémique" - ainsi que l'exprime son rédacteur en chef dans une note à ses journalistes - si les révélations sont de cette nature et dépourvues d'intérêt public. Elle attend du groupe Rossel, dont dépend Sudpresse, qu'il prenne les mesures adéquates. Au-delà de sa propre image, c'est aussi celle de toute la profession qui est en jeu, conclut l'AJP. (KAV)

Nos partenaires