Médiation Martin-Lejeune - Les avocats des deux parties vont interroger l'AGJPB

17/11/12 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats de Jean-Denis Lejeune et de Michelle Martin comptent interpeller l'Association générale des journalistes professionnels de Belgique (AGJPB) pour voir ce qu'il y a lieu de faire après que leurs clients ont été écoutés à leur insu par un journaliste pendant la médiation, ont-ils annoncé samedi à l'Agence Belga.

Médiation Martin-Lejeune - Les avocats des deux parties vont interroger l'AGJPB

"Le journaliste qui a écouté la conversation entre Mme Martin et M. Lejeune et qui a diffusé certaines phrases a dépassé le fil rouge, violant par conséquent le respect de la vie privée", estime Me Georges-Henri Beauthier. L'enregistrement de conversations téléphoniques et la diffusion de leur contenu sans l'accord de tous les participants est une infraction pénale, ont indiqué les avocats des deux parties. "Afin de garantir le secret de leur vie privée et de ce qu'ils ont échangé, nos clients ont décidé de déposer plainte du chef de l'article 314bis du Code pénal et de violation de l'article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales." "Imaginons que l'un des médiateurs de l'asbl Médiante ait eu un problème de GSM comme l'a fait savoir l'association, ce que mon client ne conteste pas, les journalistes qui ont publié des extraits l'ont fait à l'insu des personnes ayant parlé lors de l'entretien. Outre la plainte que nous déposerons à Namur lundi, nous comptons saisir l'Association générale des journalistes professionnels de Belgique (AGJPB) pour voir ce que l'on peut faire", a conclu Me Georges-Henri Beauthier. (PVO)

Nos partenaires