Médiation Martin-Lejeune - La Ligue des droits de l'Homme en appelle à la responsabilité sociale des journalistes

20/11/12 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Le Vif

(Belga) La Ligue des droits de l'Homme (LDH) en a appelé mardi à la responsabilité sociale des journalistes à la suite de la publication par les journaux de Sudpresse d'éléments d'informations échangés lors de la médiation entre Jean-Denis Lejeune et Michelle Martin.

Médiation Martin-Lejeune - La Ligue des droits de l'Homme en appelle à la responsabilité sociale des journalistes

"Si la liberté de la presse est indispensable à toute société démocratique, cette liberté, comme la plupart des libertés, souffre de limites légales qui doivent être interprétées restrictivement", rappelle la Ligue dans un communiqué Et que le cas échéant, "c'est au jury d'assises qu'il reviendra d'opérer cet équilibre complexe entre ces deux libertés et de décider dans quelle mesure le groupe Sudpresse a enfreint le Code pénal en révélant le contenu de ces communications privées", poursuit la LDH. La Ligue des droits de l'Homme s'interroge également sur le "recours régulier au sensationnalisme" de certains médias d'autant plus que "cette recherche va de pair avec un travail dont on peut légitimement interroger la déontologie et la pertinence journalistique". Enfin, la Ligue déplore que Sudpresse ait "délibérément choisi de mettre en danger la confiance de l'ensemble des citoyens dans le processus de médiation judiciaire". (MUA)

Nos partenaires