Médecins dans les prisons - L'ordre national des médecins "prêt à jouer un rôle de médiateur"

30/10/13 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil de l'Ordre national des médecins est "très préoccupé de la situation engendrée par la grève des médecins des prisons", indique-t-il dans un communiqué de presse. La grève des gardes, qui dure depuis le 1er octobre, dénonce les retards de paiement récurrents et considérables du SPF Justice ainsi que les mesures d'économie décidées par la ministre Annemie Turtelboom. Le Conseil "veut tâcher de concilier les deux parties et se propose de servir d'intermédiaire", a expliqué le vice-président de l'Ordre des médecins, Jean-Jacques Rombouts, mercredi à l'agence Belga.

Médecins dans les prisons - L'ordre national des médecins "prêt à jouer un rôle de médiateur"

Paul Gourdin, président de l'association Imas et médecin à la prison de Nivelles, se dit lui ouvert aux négociations et accepte la proposition de médiation faite par le Conseil de l'Ordre national des médecins. "Tant que nous n'avons pas cette médiation, notre position ne changera pas", précise-t-il. Du côté de l'administration pénitentiaire, on précise que les paiements ont repris. "Les prestations du mois d'août ont été payées et les prestations des prochains mois le seront également", explique le porte-parole de l'administration pénitentiaire, Laurent Sempot. "Seuls les mois de juin et août seront payés en 2014, à moins qu'on ne trouve une solution budgétaire avant." Concernant la suppression des honoraires de garde la nuit et le week-end ainsi que la révision des règles de prescription de certaines molécules, il n'y a aucun changement de position du côté de l'administration. (Belga)

Nos partenaires