Médecines non-conventionnelles: l'Absym parle d'exercice illégal de la médecine

29/01/13 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

(Belga) Après les doyens des facultés de médecine et les étudiants, l'association belge des syndicats médicaux (Absym) s'est prononcée mardi contre toute reconnaissance des médecines dites non-conventionnelles, actuellement discutée au Parlement fédéral.

Médecines non-conventionnelles: l'Absym parle d'exercice illégal de la médecine

Pour l'organisation professionnelle, ces médecines alternatives ne sont rien d'autre qu'un exercice illégal de la médecine, qui peut être sanctionné au pénal, rappelle-t-elle. "L'approbation du gouvernement de bâtir de nouvelles prisons pourrait éventuellement conduire enfin à respecter la loi", ironise mardi l'Absym dans un communiqué. La Chambre discute actuellement de l'opportunité de reconnaître quatre pratiques non-conventionnelles, à savoir l'acupuncture, la chiropractie, l'homéopathie et l'osthéopathie. "Ces niaiseries et tromperies n'ont pas leur place dans la loi", affirme l'Absym pour qui les politiques ont actuellement "d'autres chats à fouetter, notamment au niveau social et communautaire". Elle appelle au contraire le monde politique à livrer un signal "court et fort" sur cette question, à savoir supprimer la loi Colla de 1999 qui traite des pratiques médicales non-conventionelles afin de "protéger la population des charlatans". "La politique de tolérance, d'encouragement, de ces actes de soins pseudo-médicaux a uniquement conduit à la croissance et la floraison de pratiques sectaires et dangereuses", conclut l'Absym. (Jonas Hamers / ImageGlobe)

Nos partenaires