Mauvaise nouvelle financière pour de nombreuses communes wallonnes

07/11/12 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

(Belga) Bon nombre de communes wallonnes ont reçu de mauvaises nouvelles financières ces derniers jours. Les recettes 2012 tirées de l'additionnel à l'impôt des personnes physiques que leur ristournent l'administration des Finances seront largement inférieures à ce qu'elles ont reçu les autres années. Selon le député Hervé Jamar (MR) invoquant une estimation officieuse de l'Union des villes et communes de Wallonie, la différence représente parfois 25 millions d'euros et pourrait s'élever, en tout, à quelque 70 millions d'euros.

"Cela relève de l'impossible que d'incorporer comme cela des différences qui peuvent atteindre 500.000 euros", a souligné M. Jamar à l'occasion d'une question d'actualité adressée au ministre wallon des Affaires intérieures, Paul Furlan. Le ministre n'a pas confirmé les chiffres. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette diminution: impact de la crise, mais l'hypothèse ne semble pas vérifiée par les contacts que M. Furlan avec ses collègues fédéraux, ou décélération dans l'enrôlement de l'impôt des personnes physiques. Le ministre a rappelé qu'en 2010 et 2011, l'effet inverse s'était produit en raison d'une accélération de la perception de l'impôt. "A l'époque, j'avais envoyé une circulaire aux communes pour leur conseiller un comportement de fourmi et de constituer une provision mais certaines semblent avoir préféré se comporter en cigales et se sont abandonnées aux mannes célestes", a-t-il expliqué. M. Furlan a conseillé aux communes d'acter la différence selon la technique de l'exercice antérieur pour éviter d'être trop pénalisées. (NBA)

Nos partenaires