Maroc: l'employeuse d'une jeune domestique morte brûlée condamnée à 20 ans de prison

23/01/14 à 21:39 - Mise à jour à 21:39

Source: Le Vif

(Belga) L'employeuse d'une jeune domestique décédée l'an dernier des suites de graves brûlures a été reconnue coupable et condamnée à 20 ans de prison, jeudi par un tribunal d'Agadir, au Maroc, a affirmé le responsable d'une ONG qui s'était constituée partie civile.

En mars 2013, Fatima, 14 ans, était décédée après avoir été hospitalisée pour des brûlures --dont certaines au 3e degré-- au visage et aux mains. La femme qui l'employait avait été inculpée pour "coups et blessures ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner". L'affaire a été perçue comme un symbole du fléau des "petites bonnes" au Maroc, où plusieurs dizaines de milliers de mineures travaillent comme domestiques, selon des ONG. Jeudi, au terme de la quatrième audience, l'accusée a été reconnue coupable et condamnée à 20 ans d'emprisonnement --soit la peine maximale pour ce chef d'inculpation--, a indiqué un responsable de l'Institut national de solidarité avec les femmes en détresse (Insaf), une partie civile. "Nous attendions ce jugement, les preuves étaient accablantes. Mais au-delà, nous allons poursuivre notre combat jusqu'à la mise en application d'une nouvelle législation qui permette l'éradication de ce fléau", a-t-il ajouté. Le code du travail marocain interdit d'exercer une activité professionnelle avant l'âge de 15 ans et requiert une autorisation jusqu'à 18 ans. D'après le Haut commissariat au plan (HCP), un organisme officiel, même s'il est en régression, le travail des moins de 15 ans concerne encore plus de 90.000 enfants. (Belga)

Nos partenaires