Mariage homosexuel en France - "Ne pas reconnaître la différence sexuelle est une supercherie"

03/11/12 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Le Vif

(Belga) Le cardinal-archevêque de Paris André Vingt-Trois a déclaré samedi, à propos du projet de loi sur le mariage homosexuel en France, que "ne pas reconnaître la différence sexuelle serait une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société".

Mariage homosexuel en France - "Ne pas reconnaître la différence sexuelle est une supercherie"

Dans son discours devant 120 évêques réunis à Lourdes en assemblée plénière, le cardinal a estimé que pour un sujet d'une telle ampleur, "un large débat national s'imposait qui ne se contente pas d'enregistrer des sondages aléatoires ou la pression ostentatoire de quelques lobbies". Selon un sondage BVA publié samedi par Le Parisien/Aujourd'hui en France, 58% des Français se déclarent favorables au mariage des homosexuels, en baisse de 63% par rapport à 2011. Comme les responsables des principaux cultes en France, qui se sont successivement érigés contre un projet issu, selon eux, d'un discours "bien pensant", le président de la Conférence des évêques de France a insisté sur "la gravité de l'enjeu du mariage homosexuel qui bouleverserait en profondeur les fondements de la société". "La question fondamentale, a-t-il dit, est le respect de la réalité sexuée de l'existence humaine et de sa gestion par la société. Une vision de l'être humain sans reconnaître la différence sexuelle serait une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société et instaurerait une discrimination entre les enfants". "Contrairement à ce que l'on nous présente, a relevé Mgr Vingt-Trois, ce ne serait pas le 'mariage pour tous', ce serait le mariage de quelques uns imposé à tous", a-t-il souligné. Une position que ne défendent pas seulement les catholiques, mais aussi protestants, orthodoxes, musulmans ou juifs. (REMY GABALDA)

Nos partenaires