Marcourt n'avalisera pas une "Alliance" ULB-Hautes écoles laïques bruxelloises

26/02/14 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre Jean-Claude Marcourt, père de la réforme du paysage de l'enseignement supérieur qui vise notamment à décloisonner les réseaux, n'avalisera pas un projet d'accord-cadre entre l'ULB et plusieurs hautes écoles laïques bruxelloises, a-t-il fait savoir mercredi.

Ce groupement académique dénommé l'"Alliance" fonctionnerait comme un groupe de pression laïc au sein du pôle bruxellois d'enseignement supérieur, remettant ainsi en cause la récente réforme du ministre PS, relevait l'hebdomadaire Marianne le week-end dernier, ajoutant que M. Marcourt l'avait approuvé. "Je n'ai été ni informé ni mêlé à ce projet", a réfuté M. Marcourt par la voix de sa collègue Fadila Laanan, interrogé en séance plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles par Michel de Lamotte (cdH), Manu Disabato (Ecolo) et Françoise Bertieaux (MR). M. Marcourt a critiqué une telle démarche qui sous-estime à ses yeux la nécessité de décloisonnement confessionnel et institutionnel des réseaux d'enseignement, au profit de pôles géographiques. En outre, elle crée des sous-structures inutiles alors qu'il existe déjà l'ARES (Académie de recherche et d'enseignement supérieur), les pôles et les zones pour développer des projets collaboratifs. Enfin, le ministre lui-même n'a pas à avaliser une démarche à laquelle il n'a pas participé, a-t-il souligné. "Cette démarche serait en complète opposition avec tous les efforts déployés depuis le début de la législature", a conclu le ministre. (Belga)

Nos partenaires