Marche des Afghans - Après avoir déposé un billet pour Kaboul chez M. De Block, les Afghans sont à Affligem

11/01/14 à 19:04 - Mise à jour à 19:04

Source: Le Vif

(Belga) Le groupe d'Afghans et de sympathisants, qui ont entamé samedi matin une marche vers Gand, sont arrivés samedi, en fin d'après-midi, à l'abbaye d'Affligem, où ils passeront la nuit, a indiqué leur porte-parole, Samir Hamrad.

Marche des Afghans - Après avoir déposé un billet pour Kaboul chez M. De Block, les Afghans sont à Affligem

"La marche s'est déroulée sans problème, nous avons été bien accueillis partout et avons reçu de nombreuses marques de soutien en route", explique le porte-parole. Vers midi, les marcheurs ont fait une étape à Merchtem, la commune où réside la secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Maggie De Block (Open Vld). "Nous avons été bien accueillis, par des gens très sympathiques, il n'y a pas eu de problème", précise le porte-parole. "Comme prévu, nous n'avons mené aucune action au domicile de Madame De Block. Nous nous sommes juste brièvement arrêtés pour glisser un billet d'avion pour Kaboul dans sa boîte aux lettres." Monseigneur Léonard, qui devait normalement faire une partie du chemin avec les Afghans mais a dû renoncer à ce projet pour cause de maladie, a rejoint les marcheurs à l'abbaye d'Affligem. Lors d'une intervention, il a appelé à la mise en place d'un moratoire sur toutes les expulsions "en accordant, selon les possibilités offertes par la loi, un séjour temporaire à mes frères et soeurs afghans, jusqu'à ce qu'on voie plus clair dans cette situation particulièrement dangereuse et explosive." Soulignant que sa présence n'a pas pour but de critiquer le gouvernement fédéral et en particulier la secrétaire d'Etat Maggie De Block, Monseigneur Léonard explique son soutien à la cause des Afghans dans le but "d'alerter l'opinion publique pour que, à terme, elle pèse sur l'ensemble du monde politique dans le sens d'une plus grande ouverture quand on envisage de renvoyer des candidats réfugiés dans un pays exceptionnellement dangereux." (Belga)

Nos partenaires