Manuel Abramovicz renvoyé en correctionnelle

27/03/13 à 15:55 - Mise à jour à 15:55

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation de Bruxelles a confirmé, mercredi après-midi, le renvoi en correctionnelle du journaliste de "RésistanceS.be", Manuel Abramovicz. Il devra répondre de port public de faux nom, de harcèlement et de violation de la loi sur la protection de la vie privée.

Manuel Abramovicz avait créé un faux profil sur Facebook, se présentant comme une personne aux idées d'extrême droite affichées. Georges-Pierre Tonnelier, ancien membre du Front National, était entré en contact avec cette personne fictive et le responsable de "RésistanceS.be" avait ensuite divulgué la correspondance échangée entre eux. D'après le journaliste, il s'agissait d'une enquête d'investigation journalistique dont le but était de démontrer que le sympathisant d'extrême droite était toujours actif, contrairement à ce qu'il avait déclaré. Par ailleurs, "RésistanceS.be" souhaitait prouver que les réseaux sociaux sont utilisés par des groupes extrémistes à des fins de recrutement et de propagande. En juin dernier, le parquet avait requis le non-lieu, mais la chambre du conseil avait donné raison à Georges-Pierre Tonnelier, défendu par Me Sébastien Courtoy, et avait décidé de renvoyer le journaliste devant le tribunal correctionnel. En appel, le parquet avait à nouveau requis le non-lieu, mais la chambre des mises en accusation a confirmé mercredi l'ordonnance de la chambre du conseil. (PVO)

Nos partenaires