Manquements importants dans la gestion de l'Institut de Formation Judiciaire

18/03/14 à 07:29 - Mise à jour à 07:29

Source: Le Vif

(Belga) Une enquête interne commanditée par le conseil d'administration de l'Institut de Formation Judiciaire (IFJ) fait apparaître de sérieux manquements dans la gestion de cet organisme chargé d'assurer la formation continuée des magistrats et membres du personnel de l'Ordre judiciaire, rapporte mardi Le Soir. Au centre de la tourmente, la directrice de l'IFJ Edith Van den Broeck et des soupçons d'infractions dans la passation de plusieurs marchés publics, alors que le Conseil supérieur de la Justice doit se prononcer mercredi sur le renouvellement du mandat de directeur/trice de cet institut.

Les relations entre l'actuelle directrice et plusieurs de ses collaborateurs se sont tendues depuis quelques mois, explique le quotidien. En décembre dernier, une des sous-directrices a dénoncé à la ministre de la Justice ainsi qu'au conseil d'administration de supposés faits de harcèlement moral ainsi que de présumées infractions à la loi sur les marchés publics. Les administrateurs de cet organisme ont alors demandé à un expert en marchés publics de mener l'enquête et de leur rendre rapport. Un rapport qui s'avère accablant: non-respect des règles de concurrence, détention d'informations privilégiées par un soumissionnaire avant le lancement du marché, saucissonnage de marchés et faiblesse du contrôle interne. Le conseil d'administration de l'IFJ n'a toutefois pas estimé nécessaire d'alerter la justice ou la ministre, note Le Soir. L'actuelle directrice, qui a terminé son mandat, ainsi que trois autres candidats se présenteront mercredi devant le Conseil supérieur de la Justice. (Belga)

Nos partenaires