Manifestation massive de la rébellion chiite au Yémen

22/08/14 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

(Belga) Des dizaines de milliers de partisans de la rébellion chiite ont manifesté vendredi dans le calme à Sanaa pour réclamer la démission du gouvernement accusé de corruption, à l'expiration d'un délai fixé pour son départ, mais des pourparlers sont en cours pour tenter de sortir de la crise.

Manifestation massive de la rébellion chiite au Yémen

Le slogan "le peuple veut la chute du gouvernement" a rythmé cette manifestation massive à laquelle des dizaines de milliers de partisans d'Ansarullah (également appelés houthis) ont pris part après la prière hebdomadaire du vendredi. Le rassemblement, qui s'est déroulé sans heurts et avec une faible présence des forces armées, réclamait également l'annulation d'une récente augmentation des prix du carburant. A l'issue du rassemblement, un groupe de 1.000 à 2.000 personnes a établi un campement sur une route menant à l'aéroport dans le nord de Sanaa, quartier où se trouve notamment les ministères de l'Intérieur, de la communication et de l'Électricité, afin d'accentuer la pression sur le gouvernement. Depuis dimanche, les manifestations et sit-ins se sont succédés et des milliers de membres armés de la rébellion d'Ansaruallah se sont positionnés autour de Sanaa pour faire entendre leurs revendications. Pour tenter d'éviter une nouvelle vague de violences dans le pays engagé dans une difficile transition politique, le président Hadi a en effet tendu la main à la rébellion, qu'il a invitée au dialogue en vue de son entrée au gouvernement. Les discussions à cet effet se poursuivaient vendredi à Saada, le bastion des rebelles dans le nord du pays, où une délégation de haut niveau a été dépêchée auprès d'Abdel Malek al-Houthi. (Belga)

Nos partenaires