Manifestation devant l'ambassade d'Italie pour demander la libération de Bahar Kimyongür

01/03/14 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Le Vif

(Belga) Plus d'une centaine de personnes ont manifesté samedi après-midi devant l'ambassade italienne à Bruxelles afin de marquer le dépassement des 100 jours de rétention du ressortissant belge Bahar Kimyongür en Italie dans l'attente d'une éventuelle extradition vers la Turquie.

Poursuivi mais acquitté en Belgique pour appartenance à une organisation terroriste (le mouvement d'extrême gauche DHKP-C), l'activiste a été arrêté le 21 novembre dernier à l'aéroport en Italie sur la base d'un mandat d'arrêt international émis par la Turquie. Le gouvernement turc le soupçonne d'activités terroristes. Ce que Bahar Kimyongür rejette vigoureusement. Le procureur général italien a jusqu'au 31 mars pour rendre un avis sur la demande d'extradition turque. L'activiste a été incarcéré 13 jours avant d'être placé en résidence surveillée. Son épouse partira mardi à Rome avec leurs deux enfants pour demander un entretien au ministre italien de la Justice Andréa Orlando. "La Turquie est connue pour harceler ses opposants politiques en les épuisant moralement et économiquement, mais je compte revenir avec Bahar d'Italie", a-t-elle assuré. Plus tôt dans l'année et en Espagne cette fois, il avait été libéré contre 10.000 euros de caution dans l'attente de la décision de la justice. En 2006, les Pays-Bas avaint décidé de le relâcher après 68 jours d'emprisonnement. Le Clea, collectif citoyen porteur d'un débat critique sur les législations antiterroristes, et le PTB ont soutenu la mobilisation. "La Belgique et les Pays-Bas l'ont acquitté mais l'Europe de la justice ne fonctionne pas", a déploré Benjamin Pestieau, président régional du PTB. (Belga)

Nos partenaires