Manifestation de taximen - Les chauffeurs libèrent la Petite Ceinture

29/01/13 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Le Vif

(Belga) Les centaines de taximen qui bloquaient trois tunnels de la Petite Ceinture mardi après-midi commençaient à rendre l'espace aux automobilistes vers 16h45. Les responsables des deux associations Taxis United et Association des taxis bruxellois (ATB), à l'initiative du mouvement de protestation, sont ressortis satisfaits de leur entrevue avec les autorités régionales et ont appelé les manifestants à mettre fin à l'action.

Manifestation de taximen - Les chauffeurs libèrent la Petite Ceinture

Costa Tsatsakis, président de l'ATB, a estimé que les discussions avec les autorités, dont la ministre des Transports, Brigitte Grouwels, allaient dans le bon sens. "Tout est mis sur la table. Les autorités se sont engagées à respecter un plan de travail", commente-t-il. Les associations de taxis demandaient "la reconnaissance de certains de leurs droits fondamentaux" comme l'utilisation de sites propres, la fin de la concurrence exercée par les taxis des zones périphériques à Bruxelles et la création de places de stationnement pour taxis. Des "avancées concrètes" auraient été trouvées autour de ces problématiques, selon M. Tsatsakis. Concernant la charte "imposée" par la ministre Grouwels et établissant un code de bonne conduite du taximan bruxellois, les responsables des associations ont précisé aux mandataires politiques que les taximen ne la signeraient qu'une fois concrétisées les avancées dans les autres domaines. Celles-ci devraient intervenir dans un délai de quatre mois. Les taximen ont donc jusqu'au 31 mai pour signer la charte en question et ainsi faire valider leur licence. La police précisait de son côté que la manifestation s'était bien déroulée dans l'ensemble. Un membre de l'ATB déplorait, lui, quelques altercations entre manifestants et d'autres chauffeurs qui avaient décidé de travailler mardi. Les forces de l'ordre estimaient à 250 le nombre de taximen présents alors que les organisateurs avançaient le chiffre de 500 chauffeurs mobilisés. (OLIVIER VIN)

Nos partenaires