Manifestation contre les emprisonnements politiques pour la venue d'un ministre biélorusse

22/07/13 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Le Vif

(Belga) Une quinzaine de personnes ont manifesté lundi midi au rond-point Schuman à Bruxelles pour exiger la libération de 12 prisonniers politiques détenus en Biélorussie, à l'occasion d'une visite de Vladimir Makey, le ministre des Affaires étrangères. Il s'agit de la première venue à Bruxelles de Vladimir Makey depuis que son interdiction de visa a été suspendue par l'Union Européenne.

La manifestation était organisée par la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), dont l'un des vice-présidents, Ales Bialiatski, est détenu depuis 2011 dans une prison biélorusse. "Nous voulons que l'Union européenne reste ferme", indique Caroline Giraud, coordinatrice du programme 'Bélarus' de la FIDH. "L'Europe a le devoir de faire un maximum pour exiger des changements en matière de droits de l'homme dans ce pays. La levée de l'interdiction de visa pour Makey est déjà un retour en arrière, elle peut être perçue comme une concession." Le Bélarus est dirigé depuis 1994 par le président Alexander Loukachenko, réélu à plusieurs reprises lors d'élections considérées comme non-démocratiques par des observateurs occidentaux. L'UE a décidé en 1997 de geler un accord de coopération avec le pays, en particulier pour cause d'atteintes aux normes électorales et de répression à l'égard de l'opposition politique et des médias indépendants. Des mesures restrictives, dont une interdiction de visa, visent également des responsables du régime. En juin, l'UE a toutefois suspendu l'interdiction de visa qui touchait Vladimir Makey, afin de "faciliter les contacts diplomatiques". (Belga)

Nos partenaires