Manifestation contre l'austérité - - Elio Di Rupo continue à plaider rigueur et relance

14/03/13 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre Elio Di Rupo a dit comprendre le message anti-austérité porté jeudi par quelque 10.000 manifestants en marge d'un Sommet européen qui doit se tenir jeudi et vendredi à Bruxelles. "Je comprends la démarche et j'en tiens compte", a-t-il indiqué, soulignant la nécessité de forcer un équilibre alliant rigueur et relance, et pressant à cet égard le commissaire européen Antonio Tajani d'accélérer le processus de mise en place d'un plan industriel.

"Il faut un équilibre entre la rigueur, qui a permis au pays de retrouver la crédibilité, faut-il rappeler l'évolution du spread, les taux d'intérêt, et - la situation reste fragile, (...) - et en même temps, comme cela a été fait en Belgique, il faut oeuvrer à une stratégie de relance européenne car on ne peut pas laisser les gens dans le désespoir", a indiqué M. Di Rupo. "L'objectif premier est le retour de la croissance", a souligné le chef du gouvernement. "La rigueur - et non pas l'austérité - et la relance, car on ne peut être laxiste", a-t-il insisté, paraphrasant l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) selon qui "l'austérité nuit à la santé". La Belgique fait preuve de rigueur et attend de l'Europe qu'elle sorte un plan de réindustriualisation. Le commissaire européen à l'industrie, Antonio Tajani, s'est engagé à sortir ce plan pour février 2014, ce qui semble fort loin. M. Di Rupo lui a demandé d'accélérer les travaux. Le Premier ministre belge s'est également entretenu la semaine dernière avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. (PVO)

Nos partenaires