Manifestation à l'ULB contre la privatisation des logements et les délais d'inscription

15/10/12 à 19:21 - Mise à jour à 19:20

Source: Le Vif

(Belga) Une trentaine d'étudiants ont mené une action de protestation à l'Université libre de Bruxelles (ULB), lundi, contre la privatisation des logements et le raccourcissement des délais d'inscription.

Les manifestants ont planté des tentes dans l'avenue principale du campus du Solbosch, lundi après-midi, pour sensibiliser l'ensemble des étudiants et faire signer une pétition. Ils ont ensuite déplacé leurs tentes, à 16 heures, aux portes du conseil d'administration (CA), dans les couloirs du bâtiment 'S'. Pour le comité étudiant, donner les clefs au privé conduit inéluctablement à une augmentation des prix pour les étudiants et pour l'université. Concernant le plan conclu en janvier dernier qui prévoit la construction de 3.000 logements à l'horizon 2017, il demande notamment que les solutions publiques soient étudiées en priorité. "Pour instaurer un rapport de force avec les pouvoirs politiques en vue d'obtenir un refinancement de l'université, des étudiants veulent empêcher toute création de logements impliquant des intermédiaires privés", explique Martin Casier, vice-président du CA. "Nous ne pouvons pas être d'accord avec eux, car nous avons besoin de nouveaux logements." Concernant les inscriptions, un étudiant constate qu'"il y a 3-4 ans, les inscriptions tardives étaient permises jusqu'à mi-novembre. Elles s'arrêtent aujourd'hui au 20 octobre". Les étudiants réclament une commission d'appel pour les refus d'inscription. Martin Casier assure qu'elle sera mise en place l'année prochaine et qu'une procédure de dérogation spécifique a été créée cette année. (MUA)

Nos partenaires