Manif antifascisme: JOC et étudiants FGTB contestent les sanctions administratives

29/11/12 à 20:48 - Mise à jour à 20:48

Source: Le Vif

(Belga) La JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) et les étudiants FGTB ont dénoncé, jeudi, les sanctions administratives communales (SAC) infligées après leur manifestation s'opposant au rassemblement contre le fascisme islamiste organisé par le Parti Populaire et rallié par le mouvement extrémiste Nation, le 17 juin dernier, à Bruxelles. Plus d'une dizaine de militants ont d'ores et déjà reçu une amende de 250 euros. Refusant ces sanctions, la JOC va introduire un recours.

"Nous dénonçons le 'deux poids deux mesures' appliqué par les autorités, s'indigne Thomas Englert de la JOC. Nous n'avons toujours aucune nouvelle de l'enquête sur les bavures policières filmées dans le métro Trône et nous ne savons pas si les slogans racistes et les incitations à la haine proférées par le Parti Populaire et Nation seront poursuivis dans le cadre de la loi Moureaux." Par ailleurs, les militants syndicaux dénoncent la criminalisation des mouvements sociaux et revendiquent le droit à manifester sans autorisation préalable. Ils rejettent également le système des SAC par lequel la commune devient juge et partie. (THA)

Nos partenaires