Mandats confirmés pour trois Français dans un dossier de banditisme à Tournai

28/12/12 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Tournai a confirmé vendredi les mandats d'arrêt à charge de trois Français qui, lourdement armés, étaient venus à Tournai pour commettre un hold-up dans une grande surface du centre-ville.

Domiciliés à Lys-lez-Lannois et Hem (nord de la France), ces trois individus âgés de 21, 23 et 26 ans avaient été arrêtés le mercredi 26 décembre dernier. Ils sont poursuivis pour port d'armes prohibé, tentative de vol avec violences aggravées, rébellion armée et association de malfaiteurs. Ils avaient été appréhendés le jour même par la police au terme d'une course-poursuite en voiture, puis à pied dans les rues du centre-ville. Un quatrième complice, qui a réussi à s'échapper, n'a toujours pas été retrouvé. Lors de l'interpellation, un des violents a mis en joue un policier. Un coup de feu tiré en l'air par un autre agent a probablement permis d'éviter un drame. Les quatre hommes, encagoulés et armés, avaient été repérés vers 05h30 à bord d'une voiture volée en France, à proximité d'un supermarché de la rue de la Tête d'Or à Tournai. Certains éléments laissent supposer aux enquêteurs qu'ils allaient attaquer ce commerce. Lors de leur fuite à pied, les gangsters ont abandonné un pistolet automatique et un fusil d'assaut. Dans leur véhicule, les policiers ont découvert des talkies-walkies ainsi que des bidons d'essence, ce qui laisse supposer qu'ils allaient incendier leur véhicule une fois le hold-up commis. Une voiture-relais a été retrouvée par les enquêteurs à proximité de la frontière franco-belge. (CHN)

Nos partenaires