Malouines - La présidente argentine Kirchner qualifie le référendum de "parodie"

13/03/13 à 02:47 - Mise à jour à 02:47

Source: Le Vif

(Belga) La présidente argentine Cristina Kirchner a qualifié mardi soir de "parodie" le référendum sur le maintien des Malouines dans le giron du Royaume-Uni, adopté à la quasi-unanimité.

"Ce qui est important aujourd'hui c'est la position des Etats-Unis sur cette sorte de parodie de référendum", a déclaré Mme Kirchner. "La porte-parole du département d'Etat a déclaré qu'ils (les Etats-Unis) continuaient de reconnaître qu'il existe un conflit de souveraineté entre l'Argentine et le Royaume Uni", a ajouté Mme Kirchner. Mardi, Washington a refusé de modifier sa position sur les Malouines malgré le oui au référendum, reconnaissant la gestion britannique de ce territoire mais sans prendre parti sur la souveraineté. "Les résidents (des Malouines) ont clairement exprimé leur préférence pour la poursuite de leur relation avec le Royaume-Uni", a commenté la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, après la victoire à 99,8% du "oui" au référendum organisé dimanche et lundi par les autorités des Malouines, avec la bénédiction de Londres, pour savoir si les Malouines devaient rester un territoire britannique d'outre-mer. L'archipel des Malouines est contrôlé par les Britanniques depuis 1833. Le 2 avril 1982, la dictature militaire argentine avait tenté de reprendre les îles. S'en est suivie une guerre qui avait terminé en humiliation pour la junte de Buenos Aires. Après 73 jours de conflit, 255 soldats britanniques morts et 650 décès du côté argentin, les troupes argentines avaient capitulé le 14 juin. Cette défaite avait sonné le glas du régime militaire de Buenos Aires et ouvert les portes à une transition démocratique dès 1983. Depuis 2012, les tensions entre les deux gouvernements ont repris en raison de la découverte de réserves de pétrole au large des îles. (OSA)

Nos partenaires