Maliki demande aux forces irakiennes de rester à l'écart de la crise politique

12/08/14 à 16:24 - Mise à jour à 16:24

Source: Le Vif

(Belga) Nouri al-Maliki, qui a contesté sa mise à l'écart après la nomination d'un nouveau Premier ministre en Irak, a demandé mardi aux forces armées de rester à l'écart de la crise politique à la suite de craintes sur leur possible intervention.

Maliki demande aux forces irakiennes de rester à l'écart de la crise politique

M. Maliki, le Premier ministre sortant qui reste le commandant en chef des forces armées jusqu'à la prestation de serment de son successeur, Haïdar al-Abadi, a demandé à ces forces de "rester à l'écart de la crise politique et de poursuivre leurs tâches sécuritaire et militaire pour défendre le pays", selon un communiqué publié sur son site officiel. La veille, le représentant spécial de l'ONU à Bagdad, Nickolay Mladenov, a mis en garde contre toute ingérence des troupes irakiennes dans la transition politique après la nomination par le président Fouad Massoum de M. Abadi pour former le prochain gouvernement, alors que M. Maliki estimait avoir la légitimité pour un 3e mandat. Le Premier ministre sortant, dont la coalition était arrivée en tête aux élections d'avril, a jugé que cette nomination était une "violation de la Constitution", soutenue selon lui par les Etats-Unis. Malgré ses protestations, M. Maliki a été lâché par ses alliés iranien et américain, alors que ses détracteurs l'accusent d'avoir alimenté l'offensive jihadiste dans le pays par sa politique d'exclusion des sunnites et son autoritarisme. (Belga)

Nos partenaires