Mali: "Un coup d'arrêt a été porté à nos adversaires"

12/01/13 à 20:13 - Mise à jour à 20:13

Source: Le Vif

(Belga) François Hollande a déclaré samedi soir qu' "un coup d'arrêt a été porté à nos adversaires" au Mali, où l'armée française intervient depuis vendredi en appui à l'armée malienne contre l'avancée de groupes islamistes vers le sud du pays. Le président français a par ailleurs annoncé avoir ordonné un renforcement des mesures antiterroristes en France.

Mali: "Un coup d'arrêt a été porté à nos adversaires"

M. Hollande a précisé que la France, en intervenant au Mali, "n'a pas d'autre but que la lutte contre le terrorisme". "La France ne défend aucun intrêt particulier autre que le sauvegarde d'un pays ami" et elle "n'a d'autre but que la lutte contre le terrorisme" a-t-il dit. "C'est pourquoi son action est soutenue par l'ensemble de la communauté internationale et saluée par tous les pays africains", a-t-il ajouté. "Notre mission n'est pas achevée", a souligné M. Hollande. "Elle consiste à préparer le déploiement d'une force d'intervention africaine". L'armée malienne, appuyée par des forces françaises, a repris le contrôle de la ville de Konna (centre) samedi après de violents affrontements qui ont fait "une centaine de morts" dans les rangs des combattants islamistes venus du Nord, selon un officier malien. François Hollande a par ailleurs reconnu que l'opération en Somalie pour tenter de libérer un otage français "n'a pas pu aboutir", mais a souligné qu'elle "confirme la détermination de la France à ne pas céder au chantage des terroristes". Une opération commando française a échoué samedi à libérer un otage détenu en Somalie, a priori abattu par ses geôliers islamistes selon Paris, à la suite de combats ayant fait de nombreux morts dont un soldat français. Huit otages français sont aux mains de goupes islamistes au Sahel. (ANA)

Nos partenaires