Mali: nouveau raid de l'aviation française sur Douentza

14/01/13 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Le Vif

(Belga) L'armée française a de nouveau bombardé lundi, pour le quatrième jour consécutif, les positions de jihadistes au Mali, dans la ville de Douentza, à 800 km au nord de Bamako, mais les combattants islamistes avaient déjà fui la ville, a-t-on appris de sources concordantes.

"Des avions ont bombardé lundi, plusieurs fois, le quartier général des islamistes de Douentza. Il a été détruit, mais les islamistes n'étaient pas sur place", a déclaré à l'AFP un habitant, dont le témoignage a été corroboré par d'autres témoins. "L'endroit bombardé, à l'entrée sud de la ville, était le siège du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao). Tous les islamistes ont quitté aujourd'hui la ville", a affirmé un commerçant de la ville. Une source sécuritaire régionale a confirmé l'information, précisant que "des bombardements se sont déroulés dans d'autres secteurs", dans le nord du Mali. Des positions de combattants jihadistes avaient déjà été atteintes dimanche près de Douentza. La France, se proclamant "en guerre contre le terrorisme" au Mali, a bloqué vendredi la progression des groupes armés islamistes, qui contrôlent le nord du Mali depuis neuf mois, vers le centre du pays. L'aviation française a bombardé pour la première fois dimanche leurs positions dans le nord, à Gao et Kidal, au coeur des territoires jihadistes. Par ailleurs, les rebelles touareg du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) ont déclaré lundi être "prêts à aider" l'armée française à lutter contre les groupes islamistes armés du nord du Mali, en faisant "le travail au sol". "Nous sommes prêts à jouer notre rôle d'autochtones qui combattent pour les droits de la population de l'+Azawad+", a indiqué Moussa Ag Assarid, un responsable du MNLA, joint par téléphone à Tinzawatane, dans l'extrême nord du Mali où le Mouvement était réuni en congrès ces derniers jours. "L'Azawad", le nom donné au nord du Mali qu'occupent actuellement les islamistes, est un immense territoire aride d'une surface équivalente à celles de la France et de la Belgique réunies, comprenant les trois régions administratives de Kidal, Tombouctou et Gao. (VIM)

Nos partenaires