Mali: Ménaka sous contrôle de l'armée après le départ des rebelles touaregs du MNLA

12/02/13 à 18:06 - Mise à jour à 18:06

Source: Le Vif

(Belga) La ville malienne de Ménaka (Nord), à 80 km de la frontière nigérienne, qui était depuis le 5 février sous le contrôle des rebelles touareg du MNLA, a été reprise par l'armé malienne, sans combats, a-t-on appris mardi de source militaire malienne.

"Nous controlons Ménaka depuis 48 heures. Actuellement, ce sont l'armée malienne et l'armée française qui sont à Ménaka. Le MNLA n'est plus là", a déclaré le colonel malien Alaji Ag Gamou. Les rebelles touareg du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA, l'Azawad étant le nom touareg de la région du Nord du Mali) étaient entrés le 5 février à Ménaka, abandonnée par les soldats nigériens qui avaient repris le contrôle de cette ville occupée pendant des mois par des groupes islamistes armés. "On ne peut pas dire qu'il y a eu vraiment de combat. Le MNLA a compris qu'il fallait partir", a ajouté le colonel Ag Gamou Alaji Ag Gamou est un colonel de l'armée malienne, d'origine touareg, qui s'était replié avec plusieurs centaines de soldats au Niger, après avoir été défait en mars 2012 par des groupes armés, dont le MNLA et des mouvements islamistes. Ces groupes islamistes avaient ensuite chassé le MNLA du nord du Mali. Le MNLA a dénoncé récemment l'arrestation ces derniers jours de quatre de ses membres à Ménaka. "En conséquence, le MNLA informe que dans les prochains jours il engagera ses troupes dans une lutte sans merci contre l'armée malienne sur l'ensemble du territoire de l'Azawad, sans exclure les villes déjà occupées tel Gao et Tombouctou, où l'armée malienne continue de perpétuer des crimes contre les populations Azawadiennes au vu et au su de l'armée française", avait dénoncé le MNLA. Le MNLA, qui revendique le contrôle de Kidal, dans l'extrême nord-est malien, assure travailler en "coordination" avec les soldats français présents dans cette région, dernier fief des groupes islamistes armés. (PVO)

Nos partenaires