Mali - les avions et hélicoptères belges de l'opération Serval en régime de croisière

08/02/13 à 15:52 - Mise à jour à 15:52

Source: Le Vif

(Belga) Les deux avions de transport que la Belgique a mis à la disposition de l'opération française Serval au Mali ont effectué plusieurs rotations au cours de la semaine écoulée, alors que deux hélicoptères d'évacuation médicale ont pris la permanence, sans toutefois encore avoir à intervenir, a indiqué vendredi le ministère de la Défense.

Mali - les avions et hélicoptères belges de l'opération Serval en régime de croisière

Les C-130 "Hercules" déployés à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, ont principalement réalisé des vols à destination du Mali, desservant notamment Bamako, Mopti, Gao et Tombouctou - ces deux dernières étant des villes du nord du pays reprises par les troupes françaises et maliennes aux groupes islamistes armés qui les occupaient - mais aussi vers Ouagadougou et Ndjamena, les capitales du Burkina Faso et du Tchad. Ces deux appareils sont servis par un détachement de 33 militaires, a précisé un porte-parole de la Défense au cours de son point de presse hebdomadaire sur les opérations à l'étranger de l'armée belge. Les deux hélicoptères Agusta A109 affectés à des missions d'évacuation médicale sont pour leur part arrivés fin janvier sur l'aéroport de Sévaré, près de Mopti, une ville située à 630 km au nord-est de Bamako. Ils n'ont à ce jour effectué que des vols techniques et d'entraînement, également de nuit, a ajouté le porte-parole. Ces deux appareils - dont un en réserve - sont mis en oeuvre par 35 personnes, dont six pilotes, qui se relaient par tranche de huit heures pour prendre l'alerte. Ils sont ainsi prêts à effectuer des évacuations médicales de journée comme de nuit. Selon la Défense, ils peuvent opérer "sur l'ensemble du territoire malien", sans autre restriction que les distances, liées à un rayon d'action d'environ 300 km. (LAC David Said)

Nos partenaires